Depuis l'été 2011, nous communiquons sur ce blog les différents développements du projet d'aménagement de la  Zone à Aménagement Différé de la Maladrerie à la Flotte en Ré.

Nos précédents écrits vous ont régulièrement  informés sur les intentions de la commune qui envisage la construction d'un nombre très  (trop) important de logements, en complet décalage avec l' évolution démographique projetée dans les divers documents publiés notamment le SCOT de l' Ile de Ré.

Aujourd’hui, les choses avancent à grand pas, ce qui motive cette nouvelle communication avec vous.

Une Enquête Publique destinée à permettre l’ouverture à l’urbanisation de La Maladrerie s’est déroulée du 26 février au 27 mars 2015.

Notre Association qui compte 83 membres a bien entendu profité de cette enquête publique, pour faire part au Commissaire Enquêteur des craintes et des attentes des habitants de notre quartier pour conserver sa quiétude, tout en la conciliant avec un programme raisonnable de construction de logements nécessaire au maintien et à l’ évolution de la vie permanente de notre commune.

Nous avons remis au Commissaire Enquêteur, une contribution sur notre approche de l’aménagement de La Maladrerie en terme de :

-      nombre de logements

-       implantation des nouvelles constructions

-       plan de circulation

-       espaces verts et  mixité naturelle.

Le Commissaire Enquêteur, dans son rapport,  a formulé des recommandations à la Mairie, qui reprennent une bonne partie de nos arguments.

Lors du Conseil Municipal de La Flotte du 12 mai 2015, ce rapport  a  fait l’objet d’une large discussion et d’une délibération dont certains extraits ont été repris dans le Phare de Ré du 21 mai 2015.

L’intégralité du compte-rendu du Conseil Municipal peut être consultée sur le panneau d’affichage de la Mairie

Le Maire a également donné droit à certaines de nos demandes notamment en matière d’espace boisé, d’implantation des logements et de plan de circulation.

Il s’agit là d’une réelle avancée qui démontre la légitimité et  la pertinence de nos remarques et actions.

Cependant, une importante inconnue demeure, celle du nombre de logements qui seront construits à La Maladrerie dans le cadre du SCOT (Schéma de Cohérence Territoriale) dont la validité s’étend jusqu’en 2020, qui prévoit une évolution démographique de 210 personnes à La Flotte et prescrit la réalisation au minimum de 80 logements sociaux sur la commune, dont un minimum de 40 logements sociaux  à La Maladrerie.

Bien qu’elle ait  réduit son projet initial qui était de 94 logements, la municipalité  envisage désormais de construire jusqu’à 75 logements sociaux sur le site de La Maladrerie.

Depuis 2011, à de multiples reprises, nous avons porté  à la connaissance, à la fois du Maire de La Flotte et du Président de la Communauté de Communes,  nos réflexions sur le surdimensionnement du nombre de logements envisagé  eu égard à  l’évolution de la population flottaise. 

En effet, pour faire face à  l’évolution démographique  projetée dans le SCOT de 210 résidents permanents à l'horizon 2020 pour notre commune, il serait nécessaire de construire environ 100 logements publics ou privés.

Or, depuis l’entrée en vigueur du SCOT,  La Flotte a déjà construit 50 logements aidés sur les sites de Bel Air, de Grand-Maison et de la Guigneraie, auxquels il convient d’ajouter les résidences privées qui se sont érigées pour des résidents principaux. Ainsi ce sont d’ores et déjà environ 80 logements nouveaux qui permettent  d’accueillir des résidents permanents.

Pour atteindre la capacité d’accueil de l’ évolution démographique envisagée, il n’est donc pas nécessaire de construire autant de logements à la Maladrerie.

C’est pourquoi nous  continuons de   défendre avec conviction   nos objectifs, conformes au SCOT  :

  • limiter à 40 logements, le nombre de constructions qui devra être réalisé à La Maladrerie, ce nombre étant largement suffisant, avec les autres constructions en cours dans d’autres quartiers de La Flotte, pour accueillir l’évolution démographique projetée  de la population flottaise à l’horizon 2020.

Désirant pouvoir peser sur les projets de la Municipalité et obtenir la réalisation d’un aménagement utile et responsable, acceptable par les riverains, notre Association s’est constituée en août  2011, et a rapidement augmenté ses adhésions  pour atteindre à ce jour  le nombre de 47 familles adhérentes soit  83 membres.

Par nos actions  et le soutien de nos adhérents, nous avons déjà obtenu certaines avancées substantielles, mais nous devons  maintenant persister afin de rendre le projet de la Maladrerie raisonnable et recevant l' agrément de toutes les parties.  

Les  rubriques existantes de ce blog, chargées des documents relatifs aux actions engagées, informent le visiteur sur les actions menées.

Les différentes éditions du" Phare de Ré" et de "Ré à la Hune" comportant des articles de fond, des interviews, des extraits des Conseils Municipaux,  des positionnements d' Elus sur la question des logements sociaux de la Maladrerie,  démontrent de manière incontestable, l' importance de l' action que notre Association a menée, mène et continuera de mener et sa reconnaissance en tant qu' interlocutrice représentative des riverains pour cette prévision d' aménagement à la dimension préoccupante.

Mais le  contact personnel demeure un moyen efficace d' expliciter nos objectifs et de rallier à notre action, les familles qui souhaitent nous faire part de leurs inquiétudes et de leurs attentes.

Visiteur ! vous avez pris intérêt  à la lecture des rubriques de ce blog et vous souhaitez rejoindre notre action : 

Déposez un message en cliquant sur  "contactez l' auteur" et laissez vos coordonnées, nous entrerons en contact avec vous le plus rapidement possible.

A toutes et à tous.... bonne semaine

Jean-Claude Gomez